Histoire

Histoire du lieu

Édifié sur la rive sud de la prée de la rivière Boutonne, c’est-à-dire au bord de ces terres inondables propice au pâturage, le logis de l’Epinière, en Charente-Maritime (commune des Nouillers), témoigne d’une implantation très ancienne.
Les archives évoquent, dès 1461 cette seigneurie où résidera ensuite, au tout début du XVIIe siècle, un certain Nicolas de Montaigne, abbé des Alleux et prieur d’Archingeais. Viendront ensuite les Puyrigaud puis François d’Albret, comte de Miossens mort en 1671. D’autres propriétaires, les Bobènes, y séjourneront jusque 1841.

Que reste-t-il de cette histoire ?

À l’est, un grand édifice carré conserve le plan d’ensemble et de nombreuses traces archéologique de sa construction autour des années 1640.
Une importante travée centrale d’entrée conduisait, par un vestibule et un ample escalier d’axe rampe sur rampe, aux quatre vastes pièces de chaque niveau.
La corniche qui surmonte les façades est aujourd’hui plus basse qu’à l’origine. Elle est surmontée d’un large fronton recomposé au XIXe siècle. Le style sobre du bâtiment d’origine rappelle celui de la contre-Réforme en Saintonge.
À l’ouest, une belle longère du XIXe siècle s’inscrit harmonieusement dans l’esprit bocager du site.
Au nord enfin, une cour entourée d’anciens bâtiments de ferme rappelle qu’après la vocation seigneuriale puis, probablement, priorale de ce domaine, l’agriculture a jusque récemment persisté.

Arrivés en 2008, les actuels propriétaires de l’Epinière, Laurence et Pierric Couturier, ont entrepris de restaurer cet ensemble plein de charme pour abriter leur vie de famille, accueillir leurs amis et quelques hôtes désireux de découvrir la Saintonge authentique.


 Pierric, Laurence & Caroline Couturier.